La Liberté

Des principes assouplis

La nouvelle cheffe du Département de justice et police Karin Keller-Sutter est connue pour être partisane de la ligne dure. © Keystone
La nouvelle cheffe du Département de justice et police Karin Keller-Sutter est connue pour être partisane de la ligne dure. © Keystone
Manon Schick : « Ce vote est un signal extrêmement négatif de la part du Conseil des Etats. » © DR
Manon Schick : « Ce vote est un signal extrêmement négatif de la part du Conseil des Etats. » © DR
20.03.2019

Le parlement veut expulser les djihadistes étrangers même s’ils risquent la peine de mort

Christiane Imsand

Terrorisme » Entre la garantie de la sécurité intérieure et le respect de l’Etat de droit, il y a un arbitrage qui favorisait jusqu’ici l’Etat de droit. Le parlement a changé la donne en tranchant en faveur de la sécurité. Sous la pression de la droite, le Conseil des Etats a adopté hier par 22 voix contre 18 une motion du Conseil national qui réclame l’expulsion vers leur pays d’origine des terroristes condamnés pour des infractions en lien avec l’Etat islamique, même s’ils risquent d’y être torturés ou condamnés à mort.

Cette problématique concerne un nombre restreint de personnes, mais elle pose une question de fond car il est pour le moins inhabituel que le parlement charge le gouvernement de violer la Constitution suisse.

Cinq Irakiens concernés

Une motion du conseiller national Fabio Regazzi (

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00