La Liberté

Divorce au sommet en Valais

Partager cet article sur:
22.01.2021

Ski » La société de remontées mécaniques claque la porte de Crans-Montana Tourisme.

La société de remontées mécaniques Crans-Montana-Aminona (CMA) claque la porte de Crans-Montana Tourisme et Congrès (CMTC). Elle dénonce des «dysfonctionnements profonds» et des «désaccords». CMTC réfute et déplore un manque de dialogue sur fond de conflit de personnes.

Le Groupe CMA – et CMA Immobilier (CMAI), qui gère les parkings et les restaurants du domaine skiable de la station valaisanne – a annoncé hier dans un communiqué laconique qu’il se retirait du comité de Crans-Montana Tourisme et Congrès (CMTC) «avec effet immédiat». Il dénonce «des dysfonctionnements profonds dans la gouvernance» de l’office du tourisme et des «désaccords» avec sa présidence.

Bruno Huggler, directeur de CMTC, réfute catégoriquement les critiques. Contacté par l’ATS, il souligne la «très bonne entente» qui règne au sein du comité, composé notamment des communes de Crans-Montana, de Lens et d’Icogne, et la «très bonne collaboration» entretenue avec le directeur de CMA SA, membre du Groupe CMA.

Les rapports entre le président du Groupe CMA Philippe Magistretti et l’office du tourisme se seraient dégradés à la suite de la fermeture des pistes du domaine skiable en avril 2018, au nez et à la barbe des skieurs. ATS

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00