La Liberté

Facebook veut sa monnaie privée

Au vu de sa taille, Facebook a les moyens de lancer sa propre monnaie - tout comme le pourraient d'autres géants d'internet comme Apple, Amazon, Google, ou Microsoft. © KEYSTONE
Au vu de sa taille, Facebook a les moyens de lancer sa propre monnaie - tout comme le pourraient d'autres géants d'internet comme Apple, Amazon, Google, ou Microsoft. © KEYSTONE
11.06.2019

En toute discrétion, dans un bureau du centre de Genève, le géant des réseaux sociaux prépare une cryptomonnaie destinée à court-circuiter tous les moyens de paiement actuels. Présentation

Yves Genier

Echanges » C’est une ancienne banque privée genevoise à la façade haussmannienne, qui abrite aujourd’hui les bureaux à louer à la journée de Regus. Au rez, un espace de cotravail, dont les larges fenêtres donnent sur l’arrêt des trams de Bel-Air. Nous sommes au cœur de Genève. Et l’immeuble en question, Quai-de-l’Ile 13, abrite l’un des projets probablement les plus perturbateurs, dérangeants, disons clairement disruptifs, de ce début de millénaire: la préparation d’une monnaie entièrement privée basée sur la blockchain.

C’est à cette adresse que Facebook a enregistré le 2 mai dernier Libra Networks, une société à responsabilité limitée (Sàrl) détenue entièrement par la filiale irlandaise du géant américain. Sa raison

Articles les plus lus
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00