La Liberté

Fin de la reconnaissance boursière avec l'UE: quelles implications?

SIX, la société qui exploite la Bourse suisse à Zurich, n’a pas trop souffert hier de la fin de l’équivalence boursière imposée à la Suisse par l’Union européenne. © Keystone
SIX, la société qui exploite la Bourse suisse à Zurich, n’a pas trop souffert hier de la fin de l’équivalence boursière imposée à la Suisse par l’Union européenne. © Keystone
01.07.2019

La reconnaissance boursière entre la Suisse et l’UE est tombée ce lundi. Pas de cris de guerre, sauf à l’UDC

Philippe Castella

Suisse-UE » Ce n’était pas la panique sur les marchés boursiers ce lundi, pas la panique non plus dans les officines politiques. Et pourtant, le 1er juillet a marqué la fin de la reconnaissance boursière réciproque entre l’Union européenne et la Suisse. L’UE a mis en œuvre la menace qu’elle faisait planer au cas où l’accord cadre institutionnel n’aurait toujours pas été signé, et Berne a appliqué la riposte prévue.

Cela ressemble à une déclaration de guerre, mais les cris de guerre ne résonnent pas encore. Il faut dire que, côté européen, tous les regards sont tournés sur la nomination de la nouvelle Commission européenne, qui s’avère scabreuse. Côté suisse, beaucoup cherchent à éviter une escalade des mesures de rétorsion, qui refroidirait d

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00