La Liberté

Finis les jeux politiques avec nos retraites!

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Les retraités espèrent que les politiques ne les envoient pas valser avec leurs rentes, sans compensation. Keystone
Les retraités espèrent que les politiques ne les envoient pas valser avec leurs rentes, sans compensation. Keystone
Partager cet article sur:
27.11.2020

Analyse

Cela fait vingt-cinq ans déjà que le peuple suisse a approuvé la dernière réforme des retraites. En 1995, une majorité assez claire (60,7%) des citoyens a accepté la 10e révision de l’AVS, qui prévoyait un relèvement de l’âge de la retraite des femmes de 62 à 64 ans avec des compensations. Depuis lors, ce dossier n’a connu que des échecs. Et les vives critiques à droite contre le projet «LPP21», présenté mercredi par le Conseil fédéral, n’augurent rien de bon.

Trois ministres de l’Intérieur se sont cassé les dents sur les retraites: les libéraux-radicaux Pascal Couchepin et Didier Burkhalter et le socialiste Alain Berset. Deux projets trop marqués à droite ont connu des échecs cinglants. En 2004, la 11e révision de l’AVS, avec rel&eg

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00