La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Fiscalité des entreprises à la hausse

La Suisse ne va pas tenter de finasser avec la fiscalité des entreprises, parce qu’elle aurait tout à y perdre. © Keystone/Photo prétexte
La Suisse ne va pas tenter de finasser avec la fiscalité des entreprises, parce qu’elle aurait tout à y perdre. © Keystone/Photo prétexte
Partager cet article sur:
Publié le 14.01.2022

Sous la pression internationale, les grandes entreprises devraient être taxées au moins à 15% dès 2024

Philippe Castella

Impôts » C’est un dossier qui fait trembler la place économique suisse depuis un moment déjà. Sous la pression internationale, la Suisse va devoir adapter à la hausse sa fiscalité des entreprises. L’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) et le G20 (qui réunit les pays les plus industrialisés) ont convenu d’une imposition minimale des entreprises à 15%. La Suisse va s’y plier et son grand argentier Ueli Maurer est venu présenter hier aux médias les grandes lignes fixées par le Conseil fédéral: «C’est un changement de paradigme dans notre politique fiscale», a-t-il annoncé pour montrer l’ampleur du chantier qui s’ouvre.

La Suisse ne va pas tenter de finasser, parce qu’elle aurait tout à y perdre. «Nous allons nous tenir à cette règl

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00