La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Freinés par la justice, les militants climatiques ont dû réinventer leur engagement

Après des actions de résistance civile infructueuses et face à la riposte judiciaire, de nombreux activistes environnementaux se sont vu contraints de modifier leur mode d’engagement. Récit

En bloquant des autoroutes, les militant.e.s pour la campagne «Renovate Switzerland» espèrent obliger la Confédération à rénover les bâtiments qui sont devenus des «passoires énergétiques». © Keystone/Peter Schneider
En bloquant des autoroutes, les militant.e.s pour la campagne «Renovate Switzerland» espèrent obliger la Confédération à rénover les bâtiments qui sont devenus des «passoires énergétiques». © Keystone/Peter Schneider

Lena Würgler

Publié le 05.10.2022

Temps de lecture estimé : 13 minutes

Partager cet article sur:

Le 11 septembre, quelques jours après de meurtrières inondations au Pakistan, Anaïs Tilquin collait sa main au cadre du Maloja en hiver de Giovanni Giacometti, exposé au Musée cantonal des beaux-arts à Lausanne. «Nous voulions faire prendre conscience que le paysage alpin traditionnel peint sur ce tableau est en train de disparaître», explique la trentenaire.

Un geste «non-violent et disruptif», tel que le prône l’organisation Extinction Rebellion (XR), pour laquelle elle a travaillé comme porte-parole en Suisse.

«Beaucoup de gens ont voulu nous rejoindre. Mais nous n’avions pas les forces nécessaires pour les absorber»
Anaïs Tilquin 

Ce jour-là, la Biennoise d’origine française agissait sous la bannière de Renovate Switzerland, un autre groupe proclimat, né en janvier dernier. Comme bea

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11