La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Gaspillage: La Suisse devrait arrêter de perdre ses eaux

Offensive pour l’eau potable au parlement. Cinq élus exigent une prise de conscience de l’utilisation de l’eau dans le pays.

La Suisse a beaucoup d’eau, mais les pénuries se répètent en été. © Keystone
La Suisse a beaucoup d’eau, mais les pénuries se répètent en été. © Keystone

Guillaume Chillier

Publié le 30.03.2024

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Quand il présente les chiffres de sa commune, Bruno Storni est plutôt fier. «La perte d’eau potable à travers nos conduites n’a jamais été aussi basse.» Depuis plus de 20 ans, le conseiller national socialiste est à la tête du service des eaux de Gordola, à deux pas de Locarno. Là-bas, 13 litres d’eau potable ont été perdus par jour et par habitant en 2023, contre 33 en moyenne nationale. Pour sa commune de 5000 âmes, cela représente 24 000 mètres cubes d’eau potable «disparus», alors qu’en 1998, ce chiffre se montait à 230 000. C’est presque dix fois plus.

Alors quand le Tessinois est tombé sur la proposition de la Fondation Solar Impulse pour une stratégie nationale de la consommation d’eau, il s’est dit qu’il y avait un coup à jouer. L’idée? Faire prendre conscience que la Suisse, réputée château d’eau de l’Europe, ne peut plus négliger l’usage qu’elle fait de ses ressources en eau potable.

«Les habitants perdent mo

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11