La Liberté

«Ils jouent à la roulette russe»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La Suède et les Pays-Bas vont mettre en grand danger une partie de la population à risque © Keystone
La Suède et les Pays-Bas vont mettre en grand danger une partie de la population à risque © Keystone
Partager cet article sur:
30.03.2020

Seuls pays européens à avoir choisi la stratégie de l’immunité collective, la Suède et les Pays-Bas risquent de connaître une hécatombe, prévient le professeur et épidémiologiste belge Yves Coppieters.

Thierry Jacolet

Coronavirus » Il y a deux façons de stopper la course du coronavirus: soit attendre la mise au point de thérapeutiques, de tests de dépistage de masse et d’un vaccin, soit de parier sur l’immunité collective. L’immunité collective ou grégaire? Elle consiste à laisser le coronavirus contaminer 50 à 70% de la population pour qu’elle s’immunise naturellement par contacts interhumains, tout en protégeant les populations plus vulnérables.

Si les pays européens ont choisi de repousser cette perspective afin d’éviter l’engorgement des structures hospitalières via les mesures de confinement, la Suède et les Pays-Bas préfèrent la méthode douce. A Stockholm par exemple, les écoles, cafés et restaurants sont toujours ouverts, même si les rassemblements de plus de 50 personnes viennent d’ê

Articles les plus lus
Dans l'adversité...
Dans l'adversité...
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00