La Liberté

Ils réclament des actions urgentes

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
«Pourquoi investir tant d’argent dans l’éducation si nous n’avons plus de planète?», ont notamment questionné les jeunes manifestants hier à Zurich. © Keystone
«Pourquoi investir tant d’argent dans l’éducation si nous n’avons plus de planète?», ont notamment questionné les jeunes manifestants hier à Zurich. © Keystone
Partager cet article sur:
22.12.2018

Comme la Suédoise Greta Thunberg, 4000 jeunes Alémaniques ont fait la grève de l’école pour le climat

Ariane Gigon, Zurich

Protection du climat » A Zurich, Bâle, Berne et Saint-Gall, environ 4000 jeunes gens ont fait la grève de l’école hier matin pour exiger des actions urgentes en faveur du climat. S’inspirant de la jeune Suédoise Greta Thunberg, qui proteste tous les vendredis devant le parlement de son pays, ils critiquent les promesses, vaines selon eux, faites jusqu’ici par les politiciens. Une manifestation nationale est prévue le 30 décembre.

«Notre avenir! Notre avenir!» ont scandé hier plus de mille jeunes rassemblés pour la deuxième fois à Zurich. Le premier vendredi, à la mi-décembre, ils avaient été quelques centaines. En très peu de temps, des manifestations semblables ont été mises sur pied à Saint-Gall, Bâle et Berne. Au total, le mouvement Klimastreik (grève pour le climat) estime que 4000 jeunes ne sont pas allés à l’école pendant quelques heures hier.

S’ils veulent lancer un signal fort en manquant l’école, c’est par ironie: «Pourquoi investir tant d’argent dans l’éducat

Articles les plus lus
Dans l'adversité...
Dans l'adversité...
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00