La Liberté

«Je ne sais pas où aller avec mon fils»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Des arrangements avaient évité des expulsions de logements lors de la première vague. © Keystone
Des arrangements avaient évité des expulsions de logements lors de la première vague. © Keystone
Partager cet article sur:
11.01.2021

Des locataires fragilisés par la crise du Covid-19 risquent l’expulsion pour défaut de payement du loyer

Sevan Pearson

Logement » «Je ne sais pas où aller avec mon fils.» Gary (prénom d’emprunt), coach sportif indépendant, est désespéré. «Les salles de fitness sont fermées, je ne peux plus travailler et j’ai accumulé deux mois de retard dans le paiement de mon loyer. J’ai reçu une mise en demeure en septembre et j’attends une décision du tribunal pour une éventuelle expulsion.» Ce Genevois avait pourtant trouvé un accord avec sa régie au printemps, lors de ses premières difficultés financières.

«L’Etat, qui a pris la décision de fermer les fitness, devrait aussi aider»

Gary (prénom d’emprunt)

Mais la deuxième vague cet automne l’a à nouveau privé de revenu. Résultat: Gary a tenté de trouver un arrangement avec le bailleur. M

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00