La Liberté

Joutes verbales pour le Conseil fédéral

02.12.2019

Elections du 11 décembre » Le président du Parti socialiste plaide pour un siège écologiste, tandis que son collègue de l’UDC réclame le statu quo.

Le président du Parti socialiste plaide pour l’élection d’un vert au Conseil fédéral le 11 décembre prochain. Dans une interview publiée hier par Le Matin Dimanche, Christian Levrat prévient le PDC qu’élire Regula Rytz à la place d’Ignazio Cassis est sa «seule chance de survie au Conseil fédéral».

Le PDC a pourtant fait savoir qu’il ne voterait pas pour un vert. Cette stratégie est «un suicide politique», estime Christian Levrat. «En considérant que la stabilité de la formule magique prime sur tout, comme l’avancent le PLR et l’UDC, ils sont en train de condamner leur unique siège pour 2023. Car les Verts, désormais la quatrième force du pays, resteront devant», précise-t-il. Et le Fribourgeois de défendre une interprétation non mathématique de la formule magique, qui veut que les grandes formations soient toutes représentées au gouvernement.

Dans une interview au SonntagsBlick, le président de l’UDC Albert Rösti défend au contraire le statu quo. Il rejette l’idée du président du PDC Gerhard Pfister de mener une discussion avec tous les partis au sujet de la future composition du gouvernement. «Je ne crois pas que les partis trouveront une meilleure solution pour le moment», estime-t-il. Le Bernois critique également l’attaque des Verts contre le siège du PLR tessinois: «L’attaque contre la Suisse italienne est incompréhensible, dit-il. La représentation régionale est inscrite dans la Constitution.»

L’UDC, le PLR et le PDC ont déjà dit savoir qu’ils ne soutiendraient pas Regula Rytz. ATS

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00