La Liberté

L’angoisse d’être intoxiqué

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Un menu équilibré et appétissant... mais peut-être pas si sain? © Fotolia
Un menu équilibré et appétissant... mais peut-être pas si sain? © Fotolia
L’angoisse d’être intoxiqué
L’angoisse d’être intoxiqué
L’angoisse d’être intoxiqué
L’angoisse d’être intoxiqué
L’angoisse d’être intoxiqué
L’angoisse d’être intoxiqué
Partager cet article sur:
26.08.2018

S’empoisonne-t-on en mangeant des produits bas de gamme importés? Pas moins de quatre initiatives s’en prennent à l’agriculture industrielle et intensive. Mais la réalité dans l’assiette est plus complexe

Sandrine HOCHSTRASSER

Alimentation » Sur la table, un poulet accompagné de riz, une salade de fruits exotiques et un thé noir. Le menu, recommandé par les profs de fitness, a l’avantage d’être bon marché. Tous les produits sont importés.

A la première bouchée, le doute surgit, alimenté par des livres anxiogènes de journalistes français tels que Toxic Food ou Notre poison quotidien... Sommes-nous en train de nous empoisonner? La récente condamnation de Monsanto par une cour californienne, qualifiant son herbicide de cancérogène, n’apaise pas ce climat de défiance, qui contamine même la politique suisse.

Pas moins de quatre initiatives populaires vont être soumises à la population sur le sujet. Si leurs buts diffèrent, elles partagent un ennemi commun: l’agriculture intensive. Celle qui dope ses volailles aux stimulateurs de per

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00