La Liberté

L’Exécutif bâlois ne penche plus à gauche

Partager cet article sur:
30.11.2020

Bâle-Ville » La gauche a perdu hier la majorité qu’elle détenait au Gouvernement de Bâle-Ville depuis 2005. L’Alliance verte n’a pas réussi à préserver son siège. L’exécutif compte désormais trois socialistes, deux libéraux, un démocrate-chrétien et une vert’libérale.

Trois sièges étaient encore à repourvoir lors de ce 2e tour. Surprise du premier tour et arrivée à la 5e place en manquant la majorité absolue de 79 voix seulement, la libérale Stephanie Eymann a confirmé son excellent score et termine en tête du deuxième tour avec 31 925 voix. Elle devance le socialiste Kaspar Sutter (29 122 voix) et la vert’libérale Esther Keller (28 710 voix), qui font eux aussi leur entrée à l’exécutif. Le radical sortant Baschi Dürr termine en 4e position (27 206 voix) et n’est pas réélu.

Quatre des sept sièges ont été repourvus au 1er tour. Les trois sortants Tanja Soland (ps), Lukas Engelberger (pdc) et Conradin Cramer (pld) ont été réélus et le conseiller national Beat Jans (ps) est entré au gouvernement. ATS

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00