La Liberté

L’histoire en marche

Qu’il s’agisse de Doris Leuthard l’an dernier (à g.) ou de ses prédécesseurs Micheline Calmy-Rey, Ueli Maurer ou Adolf Ogi, les présidents de la Confédération n’échappent d’aucune façon à la tâche du discours du 1er Août. © Keystone/Alain Wicht-archives
Qu’il s’agisse de Doris Leuthard l’an dernier (à g.) ou de ses prédécesseurs Micheline Calmy-Rey, Ueli Maurer ou Adolf Ogi, les présidents de la Confédération n’échappent d’aucune façon à la tâche du discours du 1er Août. © Keystone/Alain Wicht-archives
L’histoire en marche
L’histoire en marche
L’histoire en marche
L’histoire en marche
L’histoire en marche
L’histoire en marche
30.07.2018

Les discours du 1er Août des présidents suisses sont le reflet de leur époque. Plongée dans le passé

Christiane Imsand

Fête nationale » Le 1er Août est propice à un retour sur le passé. Mais la mémoire nous joue parfois des tours. Prenons 1985. De quoi était faite l’actualité suisse? A ceux qui n’étaient pas encore nés cette année-là, rappelons que le Conseil fédéral faisait campagne pour l’adhésion de la Suisse à l’ONU. Kurt Furgler (pdc) était président de la Confédération. Il n’avait pas manqué de souligner dans son discours du 1er Août à quel point il est important que la Suisse fasse entendre sa voix au sein de la communauté internationale. Cela n’avait pas empêché un échec populaire cinglant en 1986, mais l’allocution de l’ancien conseiller fédéral s’inscrit dans son époque.

C’est bien sûr le cas de l’ensemble d

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00