La Liberté

L’idée d’un congé parental est lancée

Avec le congé parental, le père aurait aussi droit à interrompre son travail après la naissance de son enfant. © Keystone
Avec le congé parental, le père aurait aussi droit à interrompre son travail après la naissance de son enfant. © Keystone
21.08.2018

S’arrêter de travailler 38 semaines dès la naissance: à méditer, alors que le congé-paternité fait son chemin

Philippe Castella

Naissance » Cela ressemble à un OVNI dans un ciel politique suisse où la recherche d’un compromis minimal est le credo intouchable. La Commission fédérale de coordination pour les questions familiales (COFF) a publié hier un rapport qui recommande l’introduction d’un congé parental de 38 semaines, dont 14 au minimal pour la mère et 8 pour le père, les 16 autres à répartir. Pour rappel, on en est aujourd’hui à 14 semaines de congé-maternité et à un petit jour de congé pour les nouveaux papas. Un petit jour qu’une initiative populaire lancée par Travail.Suisse et Pro Familia aimerait transformer en 4 semaines de congé-paternité

Présidente de cette commission, Anja Wyden Guelpa se défend d’avoir accouché d’un OVNI: «Nous sommes une commission d’experts. Notre rôle e

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00