La Liberté

«L’incompréhension est totale»

Le personnel soignant, ici à l’Hôpital neuchâtelois, accepte mal d’être mis encore davantage sous pression. © Keystone
Le personnel soignant, ici à l’Hôpital neuchâtelois, accepte mal d’être mis encore davantage sous pression. © Keystone
Partager cet article sur:
25.03.2020

Selon le milieu syndical, le personnel soignant n’apprécie pas la flexibilisation de son temps de travail

Philippe Boeglin

Santé publique » Vendredi dernier, le Conseil fédéral a renforcé ses mesures contre le coronavirus. L’une d’elles est passée quasi inaperçue: le personnel soignant (infirmiers, nettoyeurs, médecins assistants, mais pas médecins cadres) a vu son temps de travail et de repos temporairement flexibilisé. Dans la branche, l’incompréhension est grande. Interview avec Beatriz Rosende, du Syndicat des services publics.

Quels sont les retours du personnel soignant après la décision du Conseil fédéral?

Beatriz Rosende: Certains pensaient sérieusement que c’était une blague. Le sentiment d’incompréhension est total: d’un côté on n’arrête pas de dire au personnel soignant qu’il est héroïque, et de l’autre on lui enlève toute protection. Une pétition a été lancée lundi soir en Suisse romande, et elle réunissait déjà plus de 10 000 signatures 24 heures après.

Il est capital de prendre soin du personnel: en soins intensifs, il faut une présence non se

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00