La Liberté

L’urgence climatique, c’est non

23.05.2019

Zurich » L’Exécutif de la ville de Zurich ne veut pas déclarer l’état d’urgence climatique. En réponse à une pétition déposée par de jeunes activistes, le gouvernement a qualifié hier cette mesure de «symbolique» mais a assuré vouloir en faire plus en faveur du climat.

La pétition formulait trois exigences: proclamer l’état d’urgence climatique, réduire les émissions de gaz à effet de serre à zéro d’ici à 2030 et informer la population sur les causes et les conséquences du réchauffement.

L’exécutif a salué l’engagement des jeunes et a dit s’en tenir à l’accord de Paris, qui veut limiter la hausse des températures «bien en dessous» de 2 degrés et si possible à 1,5 degré par rapport à l’ère préindustrielle d’ici à 2100.

Le gouvernement rappelle que Zurich a été la première ville de Suisse à ancrer dans le règlement communal, en 2008, des objectifs ambitieux pour atteindre la société à 2000 watts. Depuis des années, des mesures concrètes sont prises dans la plus grande ville de Suisse pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et la consommation d’énergie.

ATS

Articles les plus lus
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00