La Liberté

La Confédération prise au piège

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Au SECO, c’est la plateforme fédérale EasyGov qui a été attaquée par les pirates informatiques. © Keystone-archives
Au SECO, c’est la plateforme fédérale EasyGov qui a été attaquée par les pirates informatiques. © Keystone-archives
Partager cet article sur:
22.10.2021

Le SECO avoue le piratage de 130 000 noms d’entreprises. Des lacunes apparaissent

Xavier Lambiel

Cyberattaque » Pour Guy Parmelin, «c’est un vrai dégât d’image pour les autorités». Hier, le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) a communiqué que des pirates informatiques ont dérobé les noms de 130 000 entreprises qui ont sollicité un crédit Covid en 2020. En visite dans le canton de Neuchâtel, le président de la Confédération tente une explication face aux journalistes: «On peut considérer que c’est le prix à payer pour avoir été extrêmement rapides à mettre ce système en place».

Ces dernières semaines, les communes de Rolle et de Montreux ont admis avoir été piratées. Cette fois, c’est la plateforme fédérale EasyGov qui a été attaquée. Elle s’adresse aux entreprises et permet notamment

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00