La Liberté

La diplomatie suisse au pied du mur

Une veuve et son enfant luttent pour leur survie dans les décombres d’Alep. © Alexandra Wey/Caritas Suisse
Une veuve et son enfant luttent pour leur survie dans les décombres d’Alep. © Alexandra Wey/Caritas Suisse
26.04.2019

Caritas incite Berne et Ignazio Cassis à allouer davantage de moyens pour la reconstruction de la Syrie

Christiane Imsand

Réfugiés » Fabrice Boulé, collaborateur de l’œuvre d’entraide Caritas, vient de rentrer d’un séjour en Syrie et au Liban où il a été confronté à la situation difficile des personnes déplacées et des réfugiés. Il n’a pas oublié la petite Aïcha, 11 ans, dont la famille vit au jour le jour dans la banlieue de Damas, ni Mazzin, une jeune femme de 24 ans qui a pris en charge ses deux neveux alors qu’elle vit dans un camp de bâches et de planches dans la plaine de la Bekaa (Liban). «La guerre est en train de se terminer, il est temps de passer de l’aide à court terme à l’aide à moyen terme», souligne-t-il.

Caritas Suisse, qui s’adressait hier à la presse, est active en Syrie depuis le début de la guerre, en 2011. A ses yeux, il s’agit maintenant d’aider

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00