La Liberté

La force tranquille

Six mois après sa prise de fonctions, le bilan se révèle plutôt positif pour Viola Amherd, ici lors de la traditionnelle course parlementaire à Berne la semaine dernière. © Keystone
Six mois après sa prise de fonctions, le bilan se révèle plutôt positif pour Viola Amherd, ici lors de la traditionnelle course parlementaire à Berne la semaine dernière. © Keystone
26.06.2019

Première femme ministre de la Défense, la PDC Viola Amherd, s’est installée calmement mais sûrement

Philippe Boeglin

Bilan » Viola Amherd a déjà écrit l’histoire. Le 1er janvier dernier, la Valaisanne est devenue la première femme ministre de la Défense en Suisse. Et six mois après sa prise de fonctions, le bilan se révèle plutôt positif. Fidèle à sa réputation, la démocrate-chrétienne s’est installée sans brasser de l’air, avec compétence et intelligence. Analyse commentée.

1. Un héritage pas si malaisé que cela

Bien qu’une frange du landerneau politico-médiatique bernois se gausse de chacun de ses froncements de sourcils, Guy Parmelin (udc), prédécesseur de Viola Amherd, lui a confié des dossiers en plutôt bon état. Il a certes connu des ratés dans l’exécution de ses décisions, mais le Vaudois a mis fin au chaotique projet Bodluv 2020 de défense sol-

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00