La Liberté

La loi sur le CO2 inquiète les cantons

24.08.2019

Climat » Il ne faut pas opposer réduction du dioxyde de carbone et économies d’énergie, selon les cantons.

Les cantons estiment être «sur la bonne voie» pour réduire les émissions de CO2 dans le secteur du bâtiment. Ils ne veulent pas que la future loi sur le CO2 «torpille» les révisions des lois cantonales sur l’énergie, ni qu’elle fixe des valeurs limites trop basses.

Depuis 1990, le secteur du bâtiment, qui relève de la compétence des cantons, a fourni «les efforts les plus importants» pour réduire les émissions de dioxyde de carbone, a indiqué hier la Conférence des directeurs cantonaux de l’énergie, à l’issue d’une réunion à Zermatt. La baisse a été de 26,4% jusqu’en 2017, de quoi être «sur la bonne voie» pour atteindre une réduction de 50% d’ici 2026 à 2027.

Malgré cela, les cantons expriment leurs inquiétudes alors que la loi sur le CO2 doit être discutée au Conseil des Etats lors de la session d’automne. Leur «principale préoccupation»: que les valeurs limites pour les bâtiments anciens et nouveaux n’entrent en vigueur que si l’objectif fédéral de réduction n’est pas atteint, comme le préconise le Conseil fédéral.

Par ailleurs, ce dernier fixera dans les semaines à venir un nouveau but à atteindre d’ici à 2050 pour le climat. En fixant les priorités de la Suisse pour l’assemblée générale de l’ONU, il a déjà consenti sur le principe à revoir ses ambitions. ATS

Articles les plus lus
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00