La Liberté

La mafia en embuscade en Suisse

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Selon Cathy Maret, porte-parole de la Fedpol, «la gastronomie et l’immobilier sont susceptibles d’être particulièrement exposés.» © Ti-Press
Selon Cathy Maret, porte-parole de la Fedpol, «la gastronomie et l’immobilier sont susceptibles d’être particulièrement exposés.» © Ti-Press
Partager cet article sur:
01.06.2020

Avec la crise, le risque d’infiltration du crime organisé italien dans certains secteurs augmente

Andrée-Marie Dussault, Locarno

Tessin » De nombreux condamnés de l’opération Crimine-Infinito ont récemment été libérés de prison. Ces mafieux visés par les premières grandes enquêtes qui ont confirmé l’enracinement de la ndrangheta dans la région de Côme et au Tessin disposent d’importantes quantités de capitaux dans le canton, ce qui leur permet de financer de nouvelles activités. C’est ce qu’affirmait récemment dans la presse Alessandra Dolci, procureure adjointe et cheffe de la Direction antimafia du district de Milan.

Sur le terrain, le directeur de la section tessinoise de la Société suisse des entrepreneurs (SSE), Nicola Bagnovini reconnaît que des hypothèses d’infiltration mafieuse apparaissent avec une certaine régularité dans les médias. «Personnellement, je ne suis pas en mesure d’&e

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00