La Liberté

La neige relève la radioactivité

Partager cet article sur:
26.01.2021

Nucléaire » Les flocons affolent un peu les compteurs Geiger, mais c’est passager.

Les chutes de neige sur le Plateau au début de cette année ont entraîné une légère hausse de la radioactivité mesurée autour des centrales nucléaires. Les précipitations «lessivent les substances radioactives naturelles se trouvant dans l’air», expliquait l’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN).

L’augmentation de la radioactivité est «rapidement passée», a précisé hier l’IFSN. Les produits de filiation du radon, qui peuvent être liés dans l’air au début des chutes de neige, se désintègrent en une à deux heures.

Lors de chutes de neige, de pluie ou de grêle, les produits de désintégration radioactifs naturels sont lessivés et déposés à la surface du sol. Ce phénomène peut entraîner une augmentation passagère du débit de dose local dans la zone des précipitations.

Il arrive donc que le réseau de mesures de l’IFSN indique des niveaux de radioactivité légèrement plus élevés lors de chutes de neige. Cela se produit également lors d’un orage en été après une période sèche prolongée. ATS

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00