La Liberté

La Suisse va manquer de lits

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
L’engagement des soldats d’hôpital suffira-t-il à soulager les soins intensifs dans les cantons? © Keystone
L’engagement des soldats d’hôpital suffira-t-il à soulager les soins intensifs dans les cantons? © Keystone
Partager cet article sur:
27.03.2020

Jusqu’à 1000 places pourraient manquer en soins intensifs dès début avril, selon un rapport. Interview

Igor Cardellini

Hôpitaux » Si tous les cantons sont touchés par la pandémie, ils ne le sont pas de la même manière et n’ont pas les mêmes ressources pour y répondre. Par exemple dans les unités en soins intensifs (USI). Une étude de chercheurs de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ), utilisant des modèles développés par l’Université de Berne, indique des différences régionales importantes en termes de prévalence et d’incidence. Elle avance des projections des besoins dans un avenir proche.

Selon les données publiées mercredi, le pays pourrait connaître une pénurie de lits en soins intensifs jeudi prochain. Le point avec Thomas Van Boeckel, professeur assistant à l’Institut pour les décisions environnementales de l’EPFZ et coauteur du rapport appelé à être mis à jour régulièrement.

Comment analysez-vous la situation d’ensemble en Suisse pour les lits en soins intensifs?

Thomas Van Boeckel: Tout d’abord, je dois préciser que ce rapport est un

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00