La Liberté

Lauber dessaisi

Le procureur de la Confédération, Michael Lauber, ne sortira sans doute pas indemne de cette affaire. © Keystone
Le procureur de la Confédération, Michael Lauber, ne sortira sans doute pas indemne de cette affaire. © Keystone
18.06.2019

Sur ordre du Tribunal pénal fédéral, le procureur Michael Lauber doit lâcher les enquêtes pénales autour de la FIFA. Cela complique encore plus sa réélection. Des élus souhaitent sa démission, d’autres temporisent

Philippe Boeglin

Justice » C’est un coup dur de plus pour Michael Lauber. Le procureur général de la Confédération n’a plus le droit de s’occuper des enquêtes pénales entourant la Fédération internationale de football (FIFA). L’ordre vient du Tribunal pénal fédéral, qui a accepté les demandes en récusation formées par certains avocats de suspects. Michael Lauber paie les pots cassés pour ses entrevues informelles avec Gianni Infantino, président de la FIFA. En ne les consignant pas par écrit, il avait ouvert la porte aux spéculations, et alimenté le doute sur son impartialité, la FIFA étant partie plaignante.

Le Tribunal pénal fédéral ne s’arrête pas au procureur général. Dans ses deux décisions du 17 juin communiquées ce mardi et qui ne peuvent être

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00