La Liberté

Le CO2 envoyé en enfer

Au Laboratoire du Mont-Terri, l’équipe de Christophe Nussbaum prouve que l’argile à Opalinus tient ses promesses pour stocker le CO2. © André Bulliard
Au Laboratoire du Mont-Terri, l’équipe de Christophe Nussbaum prouve que l’argile à Opalinus tient ses promesses pour stocker le CO2. © André Bulliard
Partager cet article sur:
16.01.2020

Couche terrestre profonde, l’argile à Opalinus peut stocker les déchets nucléaires, mais aussi le carbone

Pierre-André Sieber, Mont Terri

Jura » Emprisonner le dioxyde de carbone (CO2) dans les couches profondes de la Terre figure en bonne place au catalogue des mesures pour diminuer l’effet de serre. Le Laboratoire souterrain du Mont-Terri (JU), géré par Swisstopo, est à la pointe des recherches visant à séquestrer ce gaz sous l’argile à Opalinus.

Argile à Opalinus? Cette roche dure, dont le nom semble sorti d’une aventure d’Harry Potter, s’est formée il y a 175 millions d’années. Son appellation vient d’un type d’ammonite, la Leioceras opalinum, dont la coquille se pare d’éclats opalescents. Entretien avec Christophe Nussbaum, géologue responsable de ce projet unique en Europe.

Depuis 2011, votre laboratoire étudie la capture du carbone. Où en êtes-vous?

Christophe Nussbaum: Les essais de s

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00