La Liberté

Le Conseil fédéral épinglé

Publié le 25.05.2022

Temps de lecture estimé : moins d'1 minute

Partager cet article sur:

Pandémie » Dans les premières semaines de la pandémie de Covid, le Conseil fédéral a tardé à réagir. Il a sous-estimé la durée potentielle de la crise et sa globalité, taclent les commissions de gestion des Chambres fédérales dans un rapport publié hier.

Le Département fédéral de l’intérieur (DFI) a eu tout de suite une influence «prédominante». Il a assumé la conduite des trois principaux organes de crise, soit l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), l’Etat-major fédéral de protection de la population (EMFP) et l’Etat-major de crise du Conseil fédéral (EMCC).

Mais ces deux derniers organes, qui impliquent plusieurs départements, ont eu un rôle trop subsidiaire. Au final, c’est la task-force de l’OFSP, activée fin janvier 2020, qui s’est retrouvée rapidement en première ligne pour gérer la crise, ce qui n’était pas prévu. Elle a fait aussi bien que possible durant la première vague, notent les commissions. Mais la gestion du personnel a constitué un point faible. ATS

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11