La Liberté

Le douzième siège aiguise les appétits

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Carlo Sommaruga (ps) et Lisa Mazzone (verts) sont unis pour l’élection au Conseil des Etats. Une unité qui n’est plus qu’un souvenir au PLR. Alors que le parti avait fortement soutenu Pierre Maudet lors de sa candidature au Conseil fédéral en 2017, les démêlés du Conseiller d’Etat avec la justice qui ont suivi ont fortement ébranlé la formation de droite. © Keystone
Carlo Sommaruga (ps) et Lisa Mazzone (verts) sont unis pour l’élection au Conseil des Etats. Une unité qui n’est plus qu’un souvenir au PLR. Alors que le parti avait fortement soutenu Pierre Maudet lors de sa candidature au Conseil fédéral en 2017, les démêlés du Conseiller d’Etat avec la justice qui ont suivi ont fortement ébranlé la formation de droite. © Keystone
Carlo Sommaruga (ps) et Lisa Mazzone (verts) sont unis pour l’élection au Conseil des Etats. Une unité qui n’est plus qu’un souvenir au PLR. Alors que le parti avait fortement soutenu Pierre Maudet lors de sa candidature au Conseil fédéral en 2017, les démêlés du Conseiller d’Etat avec la justice qui ont suivi ont fortement ébranlé la formation de droite. © Keystone
Carlo Sommaruga (ps) et Lisa Mazzone (verts) sont unis pour l’élection au Conseil des Etats. Une unité qui n’est plus qu’un souvenir au PLR. Alors que le parti avait fortement soutenu Pierre Maudet lors de sa candidature au Conseil fédéral en 2017, les démêlés du Conseiller d’Etat avec la justice qui ont suivi ont fortement ébranlé la formation de droite. © Keystone
Partager cet article sur:
30.09.2019

Genève aura droit à un député de plus au Conseil national. Le combat entre les partis s’annonce acharné

RACHAD ARMANIOS

Elections fédérales » A Genève, 191 candidats se disputent 14 places sous la Coupole, dont deux de sénateurs. Cette année, la démographie du canton lui vaut de gagner un siège au Conseil national, ce qui aiguise les appétits des partis.

1. Le climat pourrait porter les Verts

Les regards se tournent vers les Verts, portés par les mobilisations climatiques. Ayant gagné cinq sièges l’an passé au Grand Conseil genevois, ils semblent partis pour retrouver le deuxième siège perdu il y a quatre ans au profit des libéraux-radicaux (PLR).

Les Vert’libéraux (PVL) surferont-ils aussi sur la vague? Rien n’est moins sûr, tant cette formation peine à décoller à Genève. Elle garde toutefois espoir grâce à une alliance au centre avec de petites formations, dont le Parti évangélique

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00