La Liberté

Le grand virage vert du Conseil fédéral

Avec Guy Parmelin à la tête de l’Economie, le Conseil fédéral a mis de l’eau dans son vin. © keystone
Avec Guy Parmelin à la tête de l’Economie, le Conseil fédéral a mis de l’eau dans son vin. © keystone
Partager cet article sur:
13.02.2020

La nouvelle politique agricole renforce le soutien à la protection de l’environnement et du climat

Philippe Castella

Paysans » L’agriculture suisse va devoir effectuer un grand virage vert. C’est en tout cas la direction donnée par le Conseil fédéral dans son message concernant la Politique agricole 2022+ (PA22+). «Elle positionne l’agriculture comme étant créatrice de valeurs ajoutées et protectrice de l’environnement», a annoncé ce jeudi devant les médias l’ancien vigneron qu’est Guy Parmelin. En voici les éléments centraux.

1. L’enveloppe globale reste stable

Au cœur de la politique agricole se trouvent bien sûr les paiements directs. L’enveloppe prévue pour soutenir les paysans suisses reste globalement stable. Le Conseil fédéral propose d’y affecter 13,8 milliards de francs sur quatre ans (2022-2025), soit 3,4 milliards par an.

L’Union suisse des paysans (USP) n’a pas manqué de

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00