La Liberté

Le monde du théâtre se rebiffe

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Même avec un public clairsemé, les théâtres romands n’ont pas le droit d’ouvrir. Keystone-archives
Même avec un public clairsemé, les théâtres romands n’ont pas le droit d’ouvrir. Keystone-archives
Partager cet article sur:
28.11.2020

Des professionnels s’organisent pour se faire entendre. Un rapport de force est créé

Selver Kabacalman

Culture » Désarroi, injustice et incompréhension. Ces sentiments sont partagés par de nombreux acteurs culturels. La décision commune de garder les théâtres fermés dans les cantons romands, alors que d’autres secteurs économiques sont autorisés à reprendre leurs activités, suscite une profonde remise en question de ce choix.

«Nous ne saisissons pas pourquoi les mesures sont davantage favorables aux restaurants, stations de ski ou encore aux lieux de culte. Représentons-nous un secteur particulièrement dangereux?» interroge la metteuse en scène et directrice artistique Muriel Imbach. «Pourtant, nous avons toujours respecté les plans de protection en vigueur», insiste-t-elle. Et de marteler: «Nous avons désormais besoin de savoir quand nous ouvrirons. Nous demandons un calendrier précis aux autorités.»

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00