La Liberté

Le papable qui se voulait apolitique

Peter Hegglin avance au pas du montagnard, lent mais soutenu. © Keystone
Peter Hegglin avance au pas du montagnard, lent mais soutenu. © Keystone
10.11.2018

Candidat au Conseil fédéral, Peter Hegglin a été un grand argentier solide à Zoug, puis un sénateur discret

Michel Guillaume, Le Temps

PDC » C’est un étrange paradoxe: autant Peter Hegglin paraît discret, réservé et fuyant les feux de la rampe, autant il est déterminé à représenter la Suisse centrale au Conseil fédéral. Il est même le premier candidat à avoir créé spécifiquement un site internet pour y faire sa promotion. On l’y découvre aussi souriant que serein, prêt à jouer tous les atouts qu’il s’attribue: «La compétence, l’engagement, l’expérience et la crédibilité.» Mais cet homme ambitieux est-il à la hauteur de son défi? Il a peiné à convaincre lors d’une première séance publique le 1er octobre à Berne. Et de nombreux médias ont raillé ses compétences linguistiques lacunaires.

Ironie de l’histoire: en 2018, il vise

Articles les plus lus
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00