La Liberté

Le PDC est mort, vive Le Centre

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le président du PDC Gerhard Pfister a expliqué que son parti n’avait jamais réussi à sortir de ses régions d’origine «parce que nous sommes perçus comme un parti catholique ou particulièrement religieux». © Keystone
Le président du PDC Gerhard Pfister a expliqué que son parti n’avait jamais réussi à sortir de ses régions d’origine «parce que nous sommes perçus comme un parti catholique ou particulièrement religieux». © Keystone
Partager cet article sur:
30.11.2020

En acceptant la fusion avec le Parti bourgeois-démocratique (PBD), le PDC change aussi son nom

Politique » Le paysage politique suisse compte un nouveau parti: les délégués du Parti démocrate-chrétien (PDC) ont accepté samedi la fusion avec le Parti bourgeois-démocratique (PBD), qui avait dit oui il y a deux semaines. La nouvelle entité s’appellera Le Centre.

La fusion a été acceptée par 336 oui contre 25 non et 2 abstentions. La majorité des trois quarts des 363 délégués était nécessaire. Le quorum était fixé à 273 voix.

Par vidéoconférence

Lors de cette assemblée des délégués dispersée en 13 lieux, dans toute la Suisse, reliés par vidéoconférence à cause de la pandémie, la discussion sur la fusion a été courte. Grâce à cette union, le PDC espère pouvoir grandir. Son président Ge

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00