La Liberté

Le petit noir n’est pas vital

Actuellement, en Suisse, une quinzaine d’entreprises, dont La Semeuse à La Chaux-de-Fonds, détiennent des stocks obligatoires de café. © Keystone-archives
Actuellement, en Suisse, une quinzaine d’entreprises, dont La Semeuse à La Chaux-de-Fonds, détiennent des stocks obligatoires de café. © Keystone-archives
20.07.2019

Le café pourrait disparaître de la liste des réserves obligatoires en cas de crise

Christiane Imsand

Stockage » Beaucoup ne peuvent pas s’en passer. Un premier petit noir au saut du lit, un deuxième en lisant son journal, un troisième pendant la pause, un quatrième après le repas… Cela n’en finit pas. Le café est un stimulant dont les Suisses sont friands. Ils figurent même parmi les plus gros consommateurs au monde. Selon l’Office fédéral pour l’approvisionnement économique du pays (AEP), la consommation annuelle correspond à 9 kilos de café vert par habitant.

On se dirige pourtant vers la fin du stockage obligatoire, à moins que la branche, fermement opposée à cette mesure, ne parvienne à faire entendre sa voix. La procédure de consultation lancée en avril s’est achevée hier. Le Conseil fédéral prendra une décision définitive cet automne.

Les ménages sont de moins en moins nombreux à respecter les consignes les engageant à constituer des réserves alimentaires permettant de pallier une éventuelle crise d’approvisionnement. Mais la Confédération y pourvoit. Héritage

Articles les plus lus
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00