La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Le prix de l’huile devrait flamber

Guerre en Ukraine, exportation interdite depuis l’Indonésie: le marché des huiles alimentaires est secoué. Pour le moment, la Suisse ne semble pas menacée par des pénuries, car elle se fournit auprès d’autres pays

Trois quarts des besoins en huile de colza sont couverts par la production suisse. © Lib/Charly Rappo
Trois quarts des besoins en huile de colza sont couverts par la production suisse. © Lib/Charly Rappo

Sevan Pearson

Publié le 03.05.2022

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Alimentation » L’approvisionnement en huiles végétales serait-il menacé en Suisse? Le pays importe en effet 76% de ses besoins. La guerre en Ukraine avait déjà suscité des inquiétudes quant à la fourniture d’huile de tournesol, notamment. A ces incertitudes s’est ajoutée il y a quelques jours la décision de l’Indonésie de suspendre ses exportations d’huile de palme. Le tout, dans un contexte inflationniste.

Comment les entreprises qui ont besoin d’huiles alimentaires évaluent-elles la situation? Elles semblent avoir pris les devants. Nestlé indique ainsi avoir mis en «place des plans» pour assurer la continuité de ses approvisionnements en matières premières «dans toutes ses zones géographiques». Chez Zweifel, le fabricant de chips, la guerre en Ukraine et la décision indon&eacu

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11