La Liberté

Le procureur Olivier Thormann blanchi

17.11.2018

Ministère public » Les allégations sont réfutées par l’enquête, mais le Fribourgeois ne reprendra pas ses fonctions.

La procédure pénale contre le procureur en charge des affaires économiques au Ministère public de la Confédération (MPC) a été bouclée. L’enquête a réfuté les allégations portées contre lui. Le Fribourgeois Olivier Thormann (Photo Keystone) ne reprendra toutefois pas ses fonctions au MPC.

Le procureur de la Confédération, Michael Lauber, et Olivier Thormann ont convenu ensemble de dissoudre les rapports de travail, a indiqué le Ministère public de la Confédération hier. Ce dernier avait fait savoir la semaine dernière que M. Thormann avait été suspendu.

L’enquête menée a porté sur plusieurs éléments: violation du secret de fonction, entrave à l’action pénale, acceptation d’un avantage et le soupçon qu’il s’était laissé soudoyer, a pour sa part indiqué Ulrich Weder. Le procureur extraordinaire avait été mandaté pour clarifier des allégations en lien avec les procédures pénales concernant la Fédération internationale de football (FIFA).

Olivier Thormann a été responsable de procédures pénales suisses d’envergure internationale. Il s’agit notamment d’affaires de corruption impliquant le fonds d’investissement malaisien 1MDB, la société brésilienne Petrobras et d’enquêtes sur la FIFA.

Par ailleurs, la mise en cause du premier procureur de l’Office régional du Haut-Valais pour sa proximité avec le président de la FIFA a occupé le Parlement valaisan hier matin. Il a chargé la Commission de justice du Grand Conseil de se saisir du dossier. Le Grand Conseil valaisan a accepté à l’unanimité moins une voix les résolutions urgentes portées par le PLR et l’UDC. ATS

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00