La Liberté

Le règne de l'arbitraire

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le processus de réhabilitation ne fait que commencer, selon la commission indépendante d’experts (CIE) chargée d’étudier les internements forcés, qui présentait hier son rapport. © Keystone
Le processus de réhabilitation ne fait que commencer, selon la commission indépendante d’experts (CIE) chargée d’étudier les internements forcés, qui présentait hier son rapport. © Keystone
Partager cet article sur:
02.09.2019

Le rapport de la commission d’experts sur les internements administratifs fait froid dans le dos

Philippe Castella

Histoire » C’est la face cachée de la success story helvétique. Durant plus d’un siècle, des laissés-pour-compte ont été internés administrativement sans qu’ils n’aient commis de délit. La Commission indépendante d’experts (CIE), qui a planché durant quatre ans sur ces internements forcés, a rendu ce lundi son rapport final. Un rapport qui dévoile une page bien sombre de l’histoire suisse. Son titre seul fait froid dans le dos: «La mécanique de l’arbitraire».

Lire aussi » Des pauvres au rancart (20.05.2019)

«Nous avons été frappés de voir à quel point ces mesures avaient eu un impact durable sur les victimes», confie Anne-Fran&cce

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00