La Liberté

Le règne du statu quo

La ­Confédération fixe des «lignes rouges» dans ses ­négociations avec l’Union européenne. © Keystone
La ­Confédération fixe des «lignes rouges» dans ses ­négociations avec l’Union européenne. © Keystone
«Nous avons toujours dit qu'il fallait protéger le salaires suisses.» Hans-Ulrich Bigler
«Nous avons toujours dit qu'il fallait protéger le salaires suisses.» Hans-Ulrich Bigler
Ignazio Cassis, chef du département des affaires étrangères
Ignazio Cassis, chef du département des affaires étrangères
05.07.2018

Le Conseil fédéral ne touche pas à la protection des salaires suisses dans ses négociations avec l’UE

Philippe Boeglin

Suisse-UE »   Elle était fort attendue, la conférence de presse d’hier du Conseil fédéral. Au menu? Une mise au point sur les négociations entre la Suisse et l’Union européenne (UE), portant sur un accord institutionnel. Le sujet reste brûlant, ne serait-ce qu’en raison des récentes déclarations controversées du ministre des Affaires étrangères: Ignazio Cassis (plr) avait remis en cause l’intangibilité des mesures d’accompagnement à la libre circulation des personnes, donc la protection des salaires suisses vis-à-vis des travailleurs détachés européens.

Elle était fort attendue, cette conférence de presse… mais elle n’a pas livré de grande nouveauté. Le Conseil fédéral a-t-il fléchi devant l’UE? A-t-il raboté la lutte contre la sous-enc

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00