La Liberté

Le «reset» de Cassis ne convainc pas

01.02.2018

Le ministre PLR expose sa remise à plat des rapports avec l’UE. Mais l’UDC et le PS n’identifient aucune nouveauté

Philippe Boeglin

Suisse-Europe » L’heure du fameux reset, ou «retour à zéro», promis par Ignazio Cassis semblait enfin venue. Arrivant au terme de ses 100 premiers jours, le nouveau ministre des Affaires étrangères a exposé hier la marche à suivre pour améliorer les relations compliquées entre la Suisse et l’Union européenne.

Constat: le ministre PLR et le Conseil fédéral ne font en aucun cas table rase du passé. Ceux qui attendaient un changement de cap sur l’accord institutionnel, notamment sur la question des «juges étrangers», en restent pour leurs frais.

Les partis politiques sont catégoriques. Ainsi, le président du parti souverainiste UDC, le conseiller national bernois Albert Rösti, ne ménage pas le libéral-radical tessinois, que sa formation a pourtant porté au pinacle. «Il n’a

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00