La Liberté

Le viseur se déplace sur Urs Schwaller

Le temps se gâte pour Urs Schwaller. © Keystone
Le temps se gâte pour Urs Schwaller. © Keystone
18.06.2018

Le président du conseil d’administration de La Poste est à son tour critiqué dans le scandale Carpostal

Philippe Boeglin

Scandale »   Cela devait finir par arriver. Le scandale Carpostal rattrape Urs Schwaller. Après l’élimination de Daniel Landolf, patron de Carpostal, de Susanne Ruoff, directrice générale de La Poste, puis d’Adriano Vassalli, vice-président du conseil d’administration, c’est au tour du Fribourgeois, président de ce même conseil d’administration, de se retrouver dans l’œil du ­cyclone.

Urs Schwaller avait pourtant été jusqu’ici relativement épargné depuis l’éclatement de l’affaire Carpostal, la filiale de La Poste qui a détourné plus de 90 millions de francs de subventions publiques. Mais la valse des licenciements et démissions annoncée lundi dernier a (logiquement) fini par placer le curseur sur l’ancien conseiller aux Etats PDC. Pour plusieurs politiciens, il n’y a pas de

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00