La Liberté

«Les dégâts ont été limités, mais…»

La chambre haute a renforcé les obligations d’informer les personnes sur l’utilisation qui est faite de leur données dans le cadre de la révision de la loi sur la protection des données . © Keystone
La chambre haute a renforcé les obligations d’informer les personnes sur l’utilisation qui est faite de leur données dans le cadre de la révision de la loi sur la protection des données . © Keystone
18.12.2019

Le Conseil des Etats renforce la protection des données de Monsieur tout-le-monde. Est-ce suffisant?

Philippe Boeglin

Droit » La loi sur la protection des données, étalée sur des dizaines de pages, est un vrai «mammouth»,. Elle est compliquée, technico-juridique. Mais ses implications sont très concrètes pour tout un chacun. Nos données personnelles naviguent en effet régulièrement dans les cieux numériques et les systèmes informatiques des entreprises et des autorités. En sus de la protection des individus, le texte touche à un enjeu capital pour l’économie: obtenir l’équivalence dans la protection des données avec l’Union européenne. Le Conseil des Etats s’est penché ce mercredi sur la révision de cette loi, approuvée 29 voix à 4. Entretien avec Sylvain Métille, avocat spécialiste de la protection des données et professeur à l’Université de Lausanne.

Conseil des Etats Politique Lausanne Justice Tous les tags

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00