La Liberté

Les esprits s’échauffent, un mot de trop et tout part en vrille…

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Mirjam Jäger, ici aux JO de Sotchi en 2014, avait déjà fait des glissades involontaires par le passé. © Keystone
Mirjam Jäger, ici aux JO de Sotchi en 2014, avait déjà fait des glissades involontaires par le passé. © Keystone
Partager cet article sur:
27.06.2020

Ariane Gigon

Outre-sarine » Elle doit les regretter, Mimi Jäger, ces années où tout lui souriait. La skieuse spécialisée en half pipe, qui a arrêté la compétition en 2015, était devenue une «influenceuse» à succès. Jusqu’à ce qu’elle trébuche avec une remarque malheureuse sur la manifestation antiracisme de Zurich. Et qu’elle perde tous ses mandats.

Sur son site Instagram, Mirjam, dite «Mimi», Jäger (37 ans) se présente, en anglais bien sûr, comme «sportive olympique, présentatrice, entrepreneuse et mannequin.» Elle affiche aussi fièrement, sur de très nombreuses photos de profil, une grossesse qui a l’air bien avancée. Apparemment, l’ancienne skieuse a tout pour elle: grâce à son assidue présence sur les réseaux sociaux, elle vante, contre rémun&eac

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00