La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Les hôpitaux résignés

Depuis 2012, les hôpitaux suisses ont dû optimiser leur fonctionnement pour maîtriser les coûts de la santé. Cela se ressent aujourd’hui, en situation de crise. © Keystone
Depuis 2012, les hôpitaux suisses ont dû optimiser leur fonctionnement pour maîtriser les coûts de la santé. Cela se ressent aujourd’hui, en situation de crise. © Keystone
Partager cet article sur:
Publié le 14.01.2022

Les établissements perdent en flexibilité. Les lits ont peu augmenté, les anesthésistes arrivent en renfort

Xavier Lambiel

Pandémie » Dans l’unité des soins intensifs de l’Hôpital de Fribourg, la situation est «stable et sous contrôle». 7 des 23 lits sont libres. Fort de l’expérience de ces deux dernières années, l’infirmier-chef Bernard Faglia «reste en état d’alerte». Pour l’instant, contrairement à ce qu’il s’est déjà passé plusieurs fois, les anesthésistes n’ont pas été appelés à l’aide et restent au bloc opératoire. Pour le ministre de la Santé, Alain Berset, qui a fait des hôpitaux son premier critère d’action, «la situation s’est améliorée dans les soins intensifs». Un peu partout, il y règne une atmosphère résignée de calme avant la tempête.

Ce vendredi, l’Office féd&eacu

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00