La Liberté

Les pilotes amateurs se révoltent face à l’anglais

Les pilotes de vol à voile et à moteur espèrent que le Conseil national reviendra en arrière jeudi, lors du débat en plénum. © Keystone-archives
Les pilotes de vol à voile et à moteur espèrent que le Conseil national reviendra en arrière jeudi, lors du débat en plénum. © Keystone-archives
09.09.2019

Depuis le 20 juin 2019, interdiction de parler français ou allemand lors des échanges radio

Pierre-André Sieber

Vol à vue » Le diable se cache dans les détails. C’est ce que se dit, en français, Jacky Lebreau, instructeur et pilote de planeur depuis plus de 25 ans à Montricher (VD). Depuis le 20 juin 2019, une modification introduite dans l’Ordonnance sur le service de la navigation aérienne (OSNA) oblige les pilotes de petits avions de tourisme et de planeurs à s’annoncer en anglais – et uniquement en anglais – aux contrôleurs aériens à Payerne ou Sion.

Une obligation que peu de monde a vu venir. «Lors de la mise en consultation, personne au sein des adeptes de vol à moteur et de planeurs du club de Montricher mais aussi ailleurs en Suisse n’a mesuré les conséquences de cette modification», explique Jacky Lebreau. «Converser en français avec bon nombre de tours de contrôle en Suisse est désormais interdit, ce qui met les

Articles les plus lus
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00