La Liberté

Les PME prises en otages

Les Transports publics fribourgeois (TPF) ont aussi été frappés par un virus de rançon la semaine passée, par chance sans réel impact sur l’activité. © Charles Ellena-archives
Les Transports publics fribourgeois (TPF) ont aussi été frappés par un virus de rançon la semaine passée, par chance sans réel impact sur l’activité. © Charles Ellena-archives
Stéphane Koch, consultant indépendant en sécurité de l’information © DR
Stéphane Koch, consultant indépendant en sécurité de l’information © DR
07.07.2019

Une vague d’attaques de logiciels de rançon frappe des sociétés suisses trop vulnérables

Thierry Jacolet

Virus » «Notre entreprise a été victime d’une ransomware Attack-RYK et infectée par un virus et ce malgré nos systèmes de protection et pare-feu des plus efficaces et actuels.» C’est par courrier que Bourquin SA a averti ses clients et partenaires au mois de juin qu’elle venait d’être victime d’un logiciel de rançon ukrainien. Impossible d’utiliser les serveurs: le virus les a mis hors service, paralysant une partie de l’activité. Comme cette société de cartonnage basée à Val-de-Travers (NE), les PME sont des proies vulnérables pour les cybercriminels spécialisés dans la prise d’otage de données d’entreprises.

«Ce phénomène a lieu depuis 3 ou 4 ans», confirme Max Klaus, responsable adjoint de la Centrale d’enregistrement et d’analyse pour la sûret&e

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00