La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«Les ponts sont déjà établis»

Le mois dernier, Antoine Hubert présentait à Genolier un nouveau centre dédié à l’innovation médicale. © Keystone
Le mois dernier, Antoine Hubert présentait à Genolier un nouveau centre dédié à l’innovation médicale. © Keystone
Partager cet article sur:
Publié le 04.12.2021

La succession de vagues pandémiques rode le système hospitalier. Avec des reports d’opérations électives

Yves Genier

Cliniques » Avec quelque 10 000 cas d’infection au Covid-19 par jour, et plusieurs dizaines d’hospitalisations quotidiennes pour les cas graves, le système hospitalier suisse est à nouveau confronté aux risques de saturation en raison de la pandémie. Une pression que risque d’accentuer la foudroyante expansion du nouveau variant omicron.

Hôpitaux publics et cliniques privées mettent-ils suffisamment leurs forces en commun pour faire face à la nouvelle vague? Antoine Hubert, le patron du groupe Aevis Victoria, numéro deux des cliniques privées en Suisse, fait un point de situation alors que s’accumulent à nouveau de gros nuages noirs.

Combien de patients Covid votre groupe a-t-il accueillis depuis le début de la pandémie?

Antoine Hubert: Notre groupe a accueilli des patients Covid à Genolier et à l’Hôpital du Jura bernois. D’autres établissements ont été déclarés non-Covid, pour éviter les infections. Ils ont accueilli des patients d’hôp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00