La Liberté

Les religieuses dénoncent

18.04.2019

Abus sexuels » Face à la crise des abus sexuels qui secoue l’Eglise, l’Union des supérieures majeures de Suisse romande (USMSR), qui regroupe un peu moins de 500 religieuses, tient à joindre sa voix à celles des autres unions de religieuses, du pape et des évêques. Outre la dénonciation des crimes et du silence coupable qui les a couverts, les religieuses veulent reconnaître leur responsabilité et demander pardon aux victimes.

«Il ne se passe pas de jour sans que de nouvelles révélations nous parviennent, nous laissant sans voix, abasourdies, honteuses… Et tout semble dire que ce que nous découvrons ne représente que la pointe visible d’un iceberg», déplorent les religieuses, dans une déclaration publiée mardi et signée de leur présidente, Sœur Marie-Emmanuel Minot.

Les religieuses romandes tiennent à dénoncer les crimes perpétrés sur des enfants. «Nous affirmons vigoureusement que l’abus des enfants est un mal partout et en tout temps: ce oint n’est pas négociable. Nous dénonçons avec la même force les abus sexuels perpétrés sur des religieuses par des prêtres, des religieux, des évêques, avec parfois la complicité criminelle des supérieures, chez nous en Europe et sur d’autres continents.» Cath.ch

Articles les plus lus
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00