La Liberté

Les réseaux sociaux pointés du doigt

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Comme première source de désinformation, les personnes interrogées citent les réseaux sociaux. © Keystone
Comme première source de désinformation, les personnes interrogées citent les réseaux sociaux. © Keystone
Partager cet article sur:
26.10.2021

Les Annales 2021 sur la qualité des médias pointent la problématique des fausses nouvelles

Sevan Pearson

Désinformation » Info? Intox? Démêler le vrai du faux n’est pas toujours aisé et la pandémie a accru la quantité de désinformation qui circule, ce qui représente un grand défi pour les journalistes. Le Centre de recherche sur le public et la société de l’Université de Zurich a publié hier les Annales 2021 sur la qualité des médias et constate que le travail des journalistes professionnels aide «notamment en période de crise à éclairer les faits et chiffres et à limiter les tendances à la désinformation». Les réseaux sociaux sont pointés du doigt en premier lieu. Entretien avec la directrice du centre, Maude Rivière.

Votre rapport constate un accroissement de la désinformation. Comment l’expliquez-vous?

Maude Rivière: Nous

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00