La Liberté

Les Verts doivent encore mûrir un peu

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
En une seule élection, le parti écologiste a quasi triplé sa représentation à Berne, passant de 11 à 28 sièges au Conseil national, de 1 à 5 sièges aux Etats. © Keystone
En une seule élection, le parti écologiste a quasi triplé sa représentation à Berne, passant de 11 à 28 sièges au Conseil national, de 1 à 5 sièges aux Etats. © Keystone
Partager cet article sur:
14.10.2021

Analyse

Il y a deux ans, une vague verte déferlait sur le Parlement fédéral. En une seule élection, le parti écologiste a quasi triplé sa représentation à Berne, passant de 11 à 28 sièges au Conseil national, de 1 à 5 sièges aux Etats. Aujourd’hui, l’heure est au premier bilan de mi-législature. Un bilan que les Verts tentent de reverdir – c’est dans leur nature – en soulignant avoir «enregistré quelques succès essentiels au niveau du climat et de la biodiversité, de l’égalité et d’une démocratie forte».

La vague qui s’écrase

En réalité, la vague verte s’est écrasée contre l’immobilisme de la Berne fédérale. Cette première moitié de législature a surtout été marquée pour le pa

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00