La Liberté

Loi sur les armes: sécurité versus liberté

Brigitte Crottaz, conseillère nationale socialiste, craint que la Suisse ne soit exclue des accords Schengen/Dublin © La Liberté
Brigitte Crottaz, conseillère nationale socialiste, craint que la Suisse ne soit exclue des accords Schengen/Dublin © La Liberté
Olivia de Weck, vice-présidente de Pro Tell, estime qu'ils peuvent être renégociés © La Liberté
Olivia de Weck, vice-présidente de Pro Tell, estime qu'ils peuvent être renégociés © La Liberté
09.05.2019

L’opposante Olivia de Weck croise le fer avec Brigitte Crottaz sur la révision de la loi sur les armes

Philippe Boeglin

Armes » Les derniers sondages n’ont pas dû réjouir les défenseurs des tireurs. Autant Tamedia (57%) que SSR/gfs.bern (65%) prédisent une victoire de la révision de la loi sur les armes, en votation populaire le 19 mai. Cette réforme découle d’un développement du droit de l’Union européenne, que la Suisse doit reprendre en vertu des accords de Schengen (collaboration judiciaire entre Etats) et de Dublin (coopération en matière d’asile). Elle introduit des contraintes pour certains détenteurs d’armes. Duel entre l’opposante Olivia de Weck, vice-présidente de Pro Tell, société pour un droit libéral sur les armes, et Brigitte Crottaz, conseillère nationale socialiste (VD).

La loi révisée sur les armes se destine notamment à la lutte contre le terrorisme. N’est-ce pas

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00